Cheveux, DIY

DIY – Comment retrouver sa couleur d’origine sans aller chez le coiffeur

 J’ai quitté mes cheveux bleus il y a peu. Après plus d’un an de couleurs, je n’en pouvais plus d’avoir le cuir chevelu sensible à cause des décolorations, de devoir rafraîchir ma couleur et refaire mes racines tous les mois, alors j’ai décidé de revenir à ma couleur naturelle : le brun.

Ça fait des années que je m’occupe moi-même de mes cheveux, pour la couleur comme la coupe. Et après les articles sur la décoloration et la coloration rose/bleue/violette/poney, me voici de retour pour vous parler de colorations plus classiques.

Etape 1 : faire dégorger l’ancienne couleur

Pour éviter les reflets étranges dans sa nouvelle couleur, il est plus sûr de faire dégorger au maximum l’ancienne avant de recolorer. La couleur que je voulais obtenir étant plus foncée que celle dont je partais, la décoloration n’était pas nécessaire, et je n’ai pas voulu agresser davantage mes cheveux déjà sensibilisés par un décapage.
Pour celles qui veulent faire partir la couleur plus efficacement, il existe des produits color out qui réduisent les molécules de la couleur afin de la faire sortir de la fibre du cheveu, pour éliminer une coloration en douceur.
Pour faire partir une couleur plus vite, rien de mieux qu’un shampoing traditionnel du commerce bourré de sodium laureth sulfate. J’ai utilisé un ancien shampoing déjaunissant, abandonné parce que trop agressif. J’ai fait trois shampoings en insistant bien sur les longueurs et en faisant bien mousser, soit tout ce qu’il ne faut pas faire en temps normal pour ne pas assécher ses longueurs.
Après ça, j’ai bien rincé, un peu séché mes cheveux, et j’ai appliqué du lait de coco au pinceau sur toute la masse capillaire. Le lait de coco a des propriétés hydratantes et nourrissantes, et il fait de surcroît dégorger la coloration. Avec ce qu’il vous reste de lait, vous pouvez tester ma recette de curry thaï vegan si ça vous dit.
J’ai laissé poser sous une charlotte quelques heures, et au lavage la couleur avait bien dégorgé (voir ci-dessus).

Etape 2 : Recolorer dans sa couleur de base

Une fois ses cheveux libérés de l’excédent de couleur, on peut passer à la re-coloration en bonne et due forme. J’achète mes produits en boutique du coiffeur pour deux raisons : on a un grand choix parmi des produits de professionnel, et les conseils des vendeuses sont généralement pertinents. Ce n’est pas du tout green mais je ne fais ça qu’une fois pour retrouver ma couleur, sinon je me serais tournée vers une coloration plus naturelle et moins polluante.
Je suis repartie avec deux tubes de coloration Maïandra : marron glacé et châtain. Le marron contient plus de pigments rouges qui vont annuler les reflets bleus, et le mélanger avec le châtain donne une couleur marron neutre.
Au niveau de l’application, rien de nouveau sous les tropiques pour celles qui se sont déjà coloré les cheveux. On mélange un demi-tube de coloration (donc un quart de marron et un quart de châtain) avec un flacon d’oxydant 10 volumes (ça dépendra de vos cheveux et de la couleur voulue), on mélange bien.
Après avoir soigneusement appliqué sur toute la chevelure, on laisse poser comme préconisé dans la notice, et on ne fait surtout pas comme moi. J’ai laissé poser cinq minutes de plus pour être sûre que le bleu soit bien recouvert. Mais une couleur qui pose plus longtemps veut dire une couleur plus foncée, et je me retrouve avec du noir au lieu d’un marron foncé.
En soi ce n’est pas gênant, ça change et j’aime beaucoup, mais c’est bon à savoir.
Et après ça, n’oubliez pas de bien chouchouter vos cheveux tout neufs! Ça me fait penser au fait que je pourrais vous faire un petit article sur mes produits cheveux chouchous… Affaire à suivre !

Avez-vous déjà tenté les colorations maison ?
FacebookHellocotonInstagramTwitterTumblrGooglePlusFluxRSS

6 Comments

  1. Ako

    27 février 2015 at 13:33

    Je suis aussi revenu a une couleur naturel
    et pour ça j'ai attendu que mon vert dégorgent bien mais bon comment dire… au bout de 4 mois j'avais toujours des mèches vertes et au bout de 6 mois j'ai craqué je suis passé directement à la coloration.

  2. Sarah (Renne Beau)

    27 février 2015 at 14:34

    Tu as été super patiente! En général quand je décide que j'en ai marre et que je veux changer de tête, j'arrive rarement à attendre plus d'une semaine.
    En tout cas au final les couleurs foncées recouvrent facilement les couleurs semi permanentes 🙂

  3. Ako

    27 février 2015 at 14:40

    Et pourtant je n'aie pas réussi du premier coup (les colorations mousse ne recouvrent pas très bien)
    Je les fait en deux fois et je me retrouve avec une sorte de tie & die marron foncé qui fini noir (que finalement j'aime beaucoup)

  4. Sarah (Renne Beau)

    27 février 2015 at 15:00

    Je ne savais pas pour les colorations mousse (ça doit être bien pratique à appliquer), mais tant que le résultat est là au final! Je regrette de ne pas avoir réfléchi avant, j'aurais bien aimé un tie and dye aussi 🙂

  5. Cari

    27 février 2015 at 15:55

    Je confirme que laissé plus longtemps, ca devient plus foncé. J'ai fait ça pour mon violet ^

    Tes couleurs de petits poneys me manque un peu mais je comprend très bien ton raisonnement ^^

    Feras-tu les pointes colorées? (sinon ton noir te va très bien ^^ )

  6. Sarah (Renne Beau)

    27 février 2015 at 16:09

    Moi aussi ça me manque un peu, mais c'est tellement plus pratique au quotidien
    🙂
    Merci! Je me tâte encore pour un tie and dye, ça dépendra de l'ambiance qu'il y aura dans l'entreprise où je ferai mon stage (je cherche pour juin en communication digitale), et de ma motivation pour l'entretien de la couleur ^^

Leave a Reply