Humeurs, Lifestyle

Ç’aurait pu être une semaine normale.

Illustration par Tokyobanhbao

J’aurais aimé revenir vous dire bonjour sur une note positive, à base de champagne et vœux de nouvelle année. C’était compter sans les évènements récents. Stupeur. Tristesse. Sentiment d’injustice. J’ai toujours eu du mal à trouver des mots, et aujourd’hui ne fait pas exception.
Je viens de raccrocher, j’ai eu mon père au téléphone. Il m’a parlé de sa jeunesse, du journal Hara-Kiri qu’il avait commencé à suivre, et de Charlie Hebdo qui a pris sa relève lorsqu’il a été censuré. Il m’a parlé de la liberté de ton des publications de l’hebdomadaire, bien en avance sur son temps. En illustrant un bus plein d’enfants ayant eu un accident sur le chemin d’une excursion scolaire, et avoir osé en rire. En faisant des caricatures du Pape. Mais en faisant aussi évoluer, tout doucement, les libertés d’expression prises par les media, autrefois bien plus lisses, et surtout bien plus censurés, à une époque où les interventions « en live » n’existaient pas.

Une pensée pour ces femmes et ces hommes, morts pour avoir dessiné. Ecrit. Fait leur travail visant à maintenir la paix. S’être retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

Je vous laisse avec une chanson-hommage écrite et interprétée par des étudiants de mon école.

http://instagram.com/p/xoEzPcgAa2/
Jeudi 8 janvier, 18h30, place Stanislas (Nancy)

4 Comments

  1. Sarah (Renne Beau)

    9 janvier 2015 at 22:56

    Merci Maoui! Pas évident d'y mettre des mots…

  2. Cari

    9 janvier 2015 at 23:15

    Superbe.
    #Jesuischarlie
    #Noussommestouscharlie

  3. Sarah (Renne Beau)

    9 janvier 2015 at 23:46

    Merci Cari! Ca fait du bien d'écrire. Même mal.

Leave a Reply